Gestion intégrée des eaux usées dans le bassin méditerranéen – Bonnes pratiques en termes d’approches décentralisées et centralisées à des fins de réutilisation

Gestion intégrée des eaux usées dans le bassin méditerranéen - compendium - adelphi
Sustain Water MED 2016: Gestion intégrée des eaux usées dans le bassin méditerranéen. Bonnes pratiques en termes d’approches décentralisées et centralisées à des fins de réutilisation. Eschborn/Bonn: Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH.

English version

L’Égypte, la Jordanie, le Maroc et la Tunisie, situés dans la région du monde la plus démunie en eau, sont de plus confrontés à une forte croissance démographique, qui s’accompagne d’une consommation d’eau accrue provoquée par l’urbanisation et l’expansion de l’agriculture. Ces quatre pays ont progressivement investi dans des stations d’épuration des eaux usées ; mais il leur manque toujours les infrastructures nécessaires pour traiter la quantité d’eaux usées produites, en particulier dans les zones rurales. Outre la collecte et le traitement des eaux usées, d’autres défis majeurs se posent, comme le raccordement de la population à des systèmes d’égout et l’installation d’équipements sanitaires dans les bâtiments publics et les foyers privés. Ces pays ont déjà adopté des politiques et des plans pour améliorer la situation en termes de traitement des eaux usées et faire meilleur usage des ressources en eau non conventionnelles. Cependant, la mise en œuvre pratique de ces politiques reste souvent déficiente.

Dans ce contexte, le projet Sustain Water MED a mis en œuvre des projets pilotes visant à démontrer le potentiel d’une gestion intégrée des eaux usées, incluant des systèmes de traitement décentralisés, l’assainissement écologique, et la réutilisation de l’eau. Plus spécifiquement, Sustain Water MED cherche à démontrer les bienfaits d’une gestion efficace et rentable des eaux usées, des technologies de traitement et des pratiques de réutilisation par le biais de quatre projets pilotes mis en œuvre en Égypte, en Jordanie, au Maroc et en Tunisie. Ce recueil a pour principal objectif de présenter ces quatre projets pilotes et, plus précisément, de:

  • décrire les défis locaux rencontrés, en commençant par le contexte de chaque projet, les technologies choisies pour surmonter ces défis et la réalisation du projet en termes de structure institutionnelle;
  • présenter les risques et avantages potentiels en termes d’effets environnementaux et socio-économiques, ainsi que les enseignements spécifiques découlant de chaque projet pilote;
  • tirer des enseignements généraux de la mise en œuvre des projets, en abordant ces quatre projets pilotes sous l’angle des défis et bonnes pratiques;
  • formuler des recommandations à l’intention des responsables politiques quant à la création d’un environnement politique et institutionnel favorisant la gestion et la réutilisation intégrées des eaux usées dans le bassin méditerranéen.